Ethique > Habillement

Ce que le Végane ne porte pas, car lié à la l'exploitation animale :
  • De toute évidence le cuir, provenant de victimes de différentes espèces (Bovins, Ovins, Caprins, Reptiles, Porcs...) et utilisé dans les secteurs de la chaussure, l'ameublement, l'automobile, la maroquinerie et enfin, l'habillement. Pour bien se rendre compte du génocide, plus de 230 millions de bœufs, 350 millions de moutons, 175 millions de chèvres et 700 millions de cochons sont tués à travers le monde pour leur chair et leur peau... Aujourd'hui se développent énormément d'alternatives au cuir fabriqué à base de champignons, de fibres d'ananas, et bien sûr de synthétique (minéral), ... Déjà de nombreuses marques véganes existent : Beyond Skin, Wills London, Magnetik... D'autres marques connues de longues date déclinent une ou plusieurs versions céganes dans leur lignes de produits type Doc Martens, Brooks, ... Des chaussures de sport (running, athletisme...) qui ne contiennent ni cuir ni colle de poisson : Ligne Stella Mc Cartney, Native shoes, Brooks, Newton running, Mizuno; ...

  • La fourrure, est un commerce tout aussi hideux que celui du cuir. Chaque année il s'agit d'environ 25 millions de condamnés à morts qui sont parqués dans des cages minuscules - pour ne pas abîmer leur précieux pelage - ou les animaux deviennent littéralement fous à tourner sur eux même 24 heures sur 24 attendant une mort douloureuse. En effet, pour ne pas corrompre la fourrure tant convoitée le bourreau utilisera la suffocation, l'électrocution ou la strangulation. Voici le nombre d'animaux tués pour fabriquer un seul manteau de fourrure ; Visons : 65, Renards : 10, Ratons laveurs : 40, Lynx : 15, Opossums : 25, Guépards : 6 à 12, Léopards : 3 à 5. La solution éthique est tout simplement de ne pas en porter ; ou si vraiment on y tient, porter de la synthétique. Attention à bien lire les étiquettes car malheureusement on peut trouver de la vraie fourrure à bas prix... et donc se faire avoir en pensant à tort qu'un bas prix équivaux obligatoirement à de la fausse fourrure. Le fait est qu'en raison des élevages de masse dans certains pays, la vraie fourrure peut coûter moins cher que la vraie ...

  • La laine (Mouton, Lapin Angora, Chèvre du Cachemire, Chèvre Mohair et l'Alpaga), que l'on pense à première vue exempt de souffrance animale car récupérée sur un animal vivant (et cela en faisant fi de l'éthique qui ne considère pas les animaux comme des biens nous appartenant et des ressources à notre libre disposition), n'est pas utilisée par les véganes. La récupération de cette laine est forcée (à titre d'exemple, le mulesing pratiqué chez le mouton : il est castré, caudectomisé sans anesthésie avec une découpe large de peau de son arrière train de manière à éviter la ponte des myases très nombreuses dans les élevages intensifs avec une hygiène toute relative). Bien sûr, après une vie entière à être exploité de son vivant et dès lors que l'animal en question n'est plus utile car malade ou offrant un rendement moindre, il perdra la vie dans un abattoir... Pour avoir chaud, on peut investir tout simplement dans des habits en polaire.

  • La soie nécessite tout simplement l'exploitation de millions d'animaux (les vers à soie), qui ne sont que des machines à produire. Pour extraire la soie, les cocons avec les vers vivants à l'intérieur sont ébouillantés.

Tous les autres textiles : coton, lin, chanvre, synthétique ... sont véganes.
Plus d'informations, avec des sources neutres, sont disponibles sur notre manifeste.
   
    Accueil -- Espace Presse -- Contact -- Mentions légales    
Vous êtes le 5976 ème visiteur - Votre IP : 54.242.205.33